AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [ CONTEXTE DU FORUM ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Domenic T. Darius
Ophidian
avatar

Messages : 283
Date d'inscription : 19/08/2010
Age : 27

MessageSujet: [ CONTEXTE DU FORUM ]   Ven 20 Aoû - 23:55

    { Histoire
→ Tout ce qui s'est passé entre la fin de Terre I et l'Ère actuelle..

L'humanité s'est éparpillée dans toutes les directions.
Les fragments épars d'un passé commun pourront-ils être réunis ?


Année 2010 de l'Ère IX
Terre I

    Les scientifiques l'avaient annoncé et, alors que les températures de la planète commençaient à atteindre les limites de l'insupportable, les gens commencèrent à porter foi à leurs paroles. Il fallait se rendre à l'évidence; la Terre serait, d'ici quelques millénaires, avalée par le soleil. Et tous ses habitants par le fait même. Il fallait penser à quelque chose. Et rapidement. Quelque chose, on ne savait pas comment, avait accéléré l'expansion de l'immense boule rouge et elle avait déjà avalé Mercure. Vénus était sur le point d'y passer aussi. Certaines personnes affirmaient que ça n'était pas nécessaire, des milliers d'années, c'était bon. Certes. Mais d'ici quelques années seulement, tout le monde sur Terre serait mort de chaleur. Ces dernières estimations finirent de convaincre tout le monde. Il fallait partir. Les satellites, transmettant des images et des analyses d'astres lointains provenant de centaines de Galaxies avaient trouvé, à plusieurs centaines de milliers d'années lumière, la planète parfaite. Une Terre II. Elle possédait les mêmes propriétés que Terre I. Sa superficie était semblable, l'air y était respirable et il s'y trouvait déjà une faune semblable à celle que l'homme connaissait. À problèmes extraordinaires venaient les mesures extraordinaires. On fit construire une importante flotte de vaisseaux pouvant chacun contenir environ 2000 personnes. Il fallut cinquante ans pour finaliser ce travail immense. Cinquante années durant lesquelles plus d'un milliard de personnes moururent d'insolation. Le travail achevé, tout le monde s'embarqua. Le voyage prendrait des années. Les vaisseaux, suffisamment approvisionnés, contenaient des milliers de corps cryogénisés. Le personnel d'entretien se relayaient pour piloter et entretenir les réseaux électriques.

    Mais tout ne se passa pas comme prévu. Durant le vol, à quelques années lumières seulement de leur objectif, les vaisseaux furent pris dans une tempête spatiale. Presque tous furent détruits. Trois seulement purent être sauvés. Ces trois vaisseaux furent éparpillés dans la galaxie et atterrirent sur trois planètes différentes. Aucune d'entre elles n'était Terre II.

Année 1 de l'Ère X →
Thorn, terre de force

    Fonction : Technologique et guerrière. Gouvernement : Dictatorial. Type : Ville. Terrain : Montagnes, vallées. Gravité : Standard.Atmosphère : Respirable. Longueur d'une journée : 23 heures. Longueur d'une année : 255 jours. Eau : Suffisante, salée. Mais les usines ne manquent pas pour la rendre potable. Température : Maintenue artificiellement à une vingtaine de degrés. Population : 800 millions d'habitants. Technologie : Plus que développée.


    À bord du premier vaisseau se trouvaient une panoplie de scientifiques, de politiciens et d’hommes influents. Les pilotes du vaisseau réussirent à le faire atterrir à peu près en douceur sur une planète très semblable à Terre II. La seule différence étant qu’elle était plus petite et ne pouvait pas permettre à cinq milliards d’humains de subsister. Mais dans ce vaisseau, ils n’étaient que deux milles. Cela suffirait. Ils baptisèrent la planète; Thorn. Cette petite parcelle d’humanité s’organisa extrêmement rapidement. Ils travaillèrent à rendre cette planète identique à celle qu’ils avaient laissée derrière eux. Ils rebâtirent les villes, redéveloppèrent leurs technologie et s’en tirèrent extrêmement bien. Pour réguler la température de leur planète, ils élevèrent un dôme électro magnétique, qui faisait conserver à l’atmosphère, en tout temps, une température d’environ 20 degrés. Leur technologie se développa au maximum, leurs conditions de vie étaient excellentes. Le peuple Ophidian prospéra dans la richesse. L’Empire s’étendit à la planète entière, en différentes colonies. L’Empire se scinda aussi en plusieurs factions qui combattirent pour posséder le plus de territoire possible. Différents langages se formèrent, chaque groupuscule cherchant à se démarquer des autres, ou de l’Empire lui-même. Les Ères passèrent sans qu’on les remarque, sans que cet ordre soit dérangé par autre chose que les guerres civiles qui, en fait, faisaient partie de l’ordre des choses. L’Empire gardait sa place, bien que toutes ses colonies tentèrent de s’en éloigner le plus possible. Avec les années, il y avait tellement de monde sur la planète qu’elle ne suffirait bientôt plus pour satisfaire tout le monde. C’est l’Empire qui décida d’envoyer des vaisseaux pour explorer le reste de la galaxie. Ils trouvèrent Saratium. L’Empire y envoya des colons. C’était le moment de reprendre de son importance. Une délégation y fut envoyée. Ils furent les premiers à y poser le pieds et commencèrent à s’établir dans la région Nord-Ouest. À l'image de l'Empire de Thorn, ce nouvel empire fut placé sous le contrôle d'une impératrice.

    La progression de leur expansion fut ralentie par la découverte d’un autre groupe, dans l’Ouest.

Année 1 de l'Ère X →
Antalya, terre de miracle

    Fonction : Magique. Gouvernement : Familial. Conseil des hommes et conseil des femmes (10 hommes et 10 femmes élus par le peuple) Type : Terres humides. Terrain : Marécages, plages, plus d'eau que de terre. Gravité : Standard. Atmosphère : Respirable. Longueur d'une journée : 29 heures. Longueur d'une année : 270 jours. Eau : En très grande quantité, potable et salée. Beaucoup de trésors emplis de pouvoir cachés au fond de l'eau. Température : Chaude (pas plus de 30° et pas moins -10°). Ils connaissent un hiver, bien que peu impressionnant. Population : 30000. Technologie : L’arbalète est la dernière invention technique en date.

    Dans le deuxième vaisseau se trouvaient les vestiges de ce que Terre I avait connu de spirituel. Gurus, icônes religieux… Certes, au niveau où en était la science en cette Ère, la religion et la spiritualité avaient été mis de côté. On ne croyait en rien d’autre que la force de la science. Toutefois, l’atterrissage forcé sur la planète Antalya permit à ces hommes et ces femmes de foi de reprendre une certaine importance. N’était-ce pas par la volonté de la Lumière que leur vaisseau avait été le seul à résister à cette tempête spatiale et à être miraculeusement tombés sur la trajectoire de cette planète accueillante ? Qui plus est sur l’un des rares et minuscules morceaux de terre, alors que la quasi totalité d’Antalya était recouverte d’eau ? Ces prêtres créèrent leur dogme et rallièrent derrière eux tous les humains à bord du vaisseau. Après tout, ça ne pouvait être que la sainte Providence qui les ait gardés en vie. Les prêtres et prêtresses affirmèrent que c’était la technologie qui les avait rendus aveugles à la Lumière. Ils jetèrent au fond des océans tous les vestiges de Terre I et recommencèrent à zéro. Ils bâtirent des villages, des villes sur les différentes îles qui formaient Antalya. Le peuple Quasar fonctionnait comme une seule et grande nation, se divisant en villages portuaires. Chaque village était dirigé par un conseil. Il n’était pas question de retomber dans les vieux pièges, de confier le pouvoir à un groupe de personnes réduit. Chaque village possédait son conseil; le conseil des hommes et le conseil des femmes. Dix membres de chaque sexe représentaient l’opinion de tous les habitants d’une même île. Après plusieurs générations, on s’aperçut que l’eau d’Antalya conférait aux femmes des pouvoirs. On appela cette force le Pouvoir Unique et la capacité de s’en servir fut appelée « tissage ». Cette capacité semblait réservée aux femmes. Ces femmes furent vénérées. On érigea la tour blanche, endroit sacrée où l’on repérait les jeunes femmes Douées pour en faire des Sœurs, unies par le Pouvoir. Ces femmes veillaient à l’équilibre, bien qu’appréciant s’immiscer dans les intrigues politiques. L’équilibre était préservé. Jusqu’à ce qu’une découverte soit faite; certains hommes pouvaient aussi utiliser le Tissage. Cette nouvelle ébranla la Tour Blanche et on étudia ces hommes. Il apparut bien vite que l’effet du pouvoir sur eux était nocif; à long terme, cela les rendait fous. On trouva le moyen de les couper du Pouvoir Unique et on les traqua; ils étaient dangereux. L’un de ses hommes ouvrit une porte dans le vide. C’était un immense portail que personne ne parvint à refermer. Il fallut des années avant qu’une délégation ose le franchir.

    Le portail menait sur une île de la planète Saratium.

Année 1 de l'Ère X →
Zoflie, terre de mort

    Fonction : Subsistance. Gouvernement : Aléatoire, c’est la loi du plus fort. Type : Désertique. Terrain : Sable, roches. Gravité : Standard Atmosphère : Toxique. Elle a causé les mutations des survivants, et causeraient la mort de quiconque tenterait de mettre le pied sur Zoflie. Longueur d'une journée : Trente heures. (29 heures de jours à 50° le jour et jusqu'à -30° dans la seule heure de nuit)Longueur d'une année : 210 jours. Eau : Un nuage de pluie passe parfois au dessus du désert et pleure quelques gouttes. Les organismes vivants de la planète n’ont besoin que de très peu d’eau –voir aucune – pour subsister. Température : Très chaude, insupportable. Population : 3000. Technologie : Le bâton et la pierre.

    Le troisième vaisseau n’atterrit pas sur une planète; il s’y écrasa. Les pilotes avaient été blessés pendant la tempête d’astéroïdes et personne n’avait été en mesure de redresser le vaisseau. Le système de conservation n’avait toutefois pas été abimé et les être humains en sommeil artificiel ne furent pas tués. Sauf quelques exceptions, les malchanceux dont le cocon artificiel avait été abimé par le choc. Ceux-ci virent leur capsule attaquée par les gaz toxiques de l’atmosphère de la planète Zoflie et moururent sur le coup. Les autres restèrent endormis pendant vingt ans, conservés par l’énergie qui restait dans le vaisseau et les moteurs maintenant éteints. À débit infime, l’air de la planète rouge s’était glissé sournoisement dans les conduits. Leur organisme se modifia lentement, devenant plus résistant à l’hostilité de cette nouvelle terre. À leur réveil, ils avaient tout oublié. Leurs capacités intellectuelles avaient été fortement affectées par l’air et les avaient réduits à l’état fort simple d’animaux. Mais quelle puissance dans ces animaux. L’usage de la parole avait disparu, l’usage de la technologie aussi. Prisonniers de la carcasse du vaisseau, certains s’entredévorèrent, avant que certains, plus persévérants, ne viennent à bout de la carlingue à coups de griffes et de dents. Car s’ils avaient conservé une apparence humaine, ils avaient toutefois la capacité d’être « autre chose ». À volonté, ils pouvaient passer d’humain à créature aliénée, couverte d’écailles, de plaques. Ils se dispersèrent, formant quelques regroupements. Mais la plupart de ces êtres préféraient vivre seuls. Les mutations se perfectionnèrent au fil des Ères. Certains développèrent des protubérances devenant peu à peu des ailes. D’autres développèrent des venins, des acides à même leur corps. Les formes étaient de plus en plus variées au fil des générations. Il se développa aussi un langage. Un habile mélange de langage des signes entremêlé de gargouillements, bruits de gorges et ablutions. Un semblant d’organisation gagna aussi les différents clans. Capables de vivre sans eau, sans air respirable et sans nourriture pendant très longtemps, certains spécimens capables de voler explorèrent le ciel, puis l’espace. Ils découvrirent une autre planète, développèrent des moyens de transporter d’autres membres de leur espèce comme des poches ventrales et volèrent vers cette nouvelle terre.

    Ce voyage, très récent, les conduisit sur Saratium, Terre II.

Année 1960 de l'Ère XXXII →
Saratium, Terre II

    Saratium n'est rien de plus qu'une seconde Terre. Elle lui ressemble, contient le même pourcentage d'eau, la même atmosphère, avant que l'on commence à la polluer. Elle possède le cycle des saisons, un seul soleil, le même nombre de jours, et d'heures dans ces mêmes jours. La population est actuellement composée de 266 000 000 d’Ophidians, de 10 000 Quasars et de 1000 Mizaris.

    L’humanité connaît aujourd’hui la 2010e année de la 32e grande Ère. La colonie de l’Empire s’est établie sur cette Terre en l’an 1960. Croyant avoir tout le temps devant elle et n’était pas trop inquiète de trouver une autre forme de vie sur Saratium, l’Empire prit de l’expansion sans se presser. Il l’eut peut-être fallu. En l’an 1964, c’est le peuple Quasar qui franchit le portail les menant sur l’Île des Érables. À leur tour, ils bâtissent un humble village portuaire sous le regard de la Lumière. En l’an 1965, le premier essaim en provenance de Zoflie fait son apparition dans le désert de la Terre Triple, dans le silence absolu. Ce premier groupe est constitué des bannis Mizaris. Cinq ans plus tard, ce sont les Explorateurs qui viennent aussi s’établir en Terre Triple. Deux groupes de Mizaris peuplent alors le désert. Une rencontre est inévitable.

    Dans Fair Arbor, on parle de créatures monstrueuses qui franchissent parfois la crête de la montagne de Whitefall, alors qu’on raconte que des gens disparaissent dès qu’ils franchissent la forêt de Freydell.

    Un commando d’élite a ramené à l’Empire des prisonniers faits aux abords de leurs campagnes. Les femmes dotées de dons magiques ont intrigué l’Impératrice. Fascinée, elle a d’abord longuement cherché à les comprendre. Puis, usant de leurs propres armes, elle fit créer des colliers capables de les contrôler. Reliées à d’autres femmes, elles devenaient des servantes, usant du Pouvoir à la volonté de leur maitresse. Leur dignité leur est enlevée et on en fait des objets de consommation pour les gens du Sang.

    Dans la Terre Triple, aucun étranger n’est encore apparu. Les mizaris vivent là exactement de la même façon que sur Zoflie, c’est-à-dire en sauvage.

    Ces trois factions avaient un passé commun. Passé qui a été oublié par tous. Toutefois, alors que leurs ancêtres ont partagé Terre I sans problème, l’éventualité de « séparer Terre II » semble inacceptable. Les Ophidians comptent procéder comme ils l’ont toujours fait; détruire, ou asservir la menace. Les Quasars aimeraient se contenter d’ignorer la menace et de la repousser. Pour l'instant, les Ophidians ne peuvent repousser la frontière de la forêt qui les sépare de Fair Arbor, car la magie des sorcières les tient en retrait. Toutefois, depuis l'avènement du commando d'élite, la frontière est lentement repoussée. Du côté du désert, pour le moment, le peuple Mizar Kappa n'est pas embêté. Toutefois, si c'était le cas, il réagirait en montrant les griffes.

    Qu’adviendra-t-il de Saratium ?

_________________
If some night I don’t come home
Please don’t think I’ve left you alone
The same place animals go when they die
You can’t climb across a mountain so high
The same city where I go when I sleep
Can’t swim across a river so deep
Arcade Fire


Dernière édition par Domenic T. Darius le Dim 13 Fév - 23:56, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://saratium.purforum.com
Domenic T. Darius
Ophidian
avatar

Messages : 283
Date d'inscription : 19/08/2010
Age : 27

MessageSujet: Re: [ CONTEXTE DU FORUM ]   Sam 21 Aoû - 20:38

    { Précisions
→ Tout ce qui vous évitera de couler l'examen d'entrée...

Partout où quelque chose vit, il y a,
ouvert quelque part, un registre où le temps s'inscrit.


  • Nous sommes présentement en l'an 2010 de l'Ère XXXII. Les différentes races de Saratium commencent à prendre conscience et à mesurer l'importance de la présence des autres sur le territoire.

  • Arrivée des Ophidians sur Saratium : An 1960 de l'Ère XXXII.
    Arrivée des Quasars sur Saratium : An 1964 de l'Ère XXXII.
    Arrivée du Thac sur Saratium : An 1965 de l'Ère XXXII.
    Arrivée des Explorateurs Mizaris sur Saratium : An 1970 de l'Ère XXXII.

  • Les Ophidians ont pour langue principale le français. (bah ouais, entre joueurs, faut se soutenir) Mais les différentes colonies sur Thorn ont donné naissance à de nouvelles langues et de nombreuses cultures.

  • Les Quasars parlent une langue se rapprochant du français, langue qui était parlée dans le vaisseau, à l'origine. La langue s'est légèrement modifiée pour devenir un peu plus poétique et uniforme.

  • Les Mizaris communiquent par signes et par bruits. Ces bruits seraient impossibles à reproduire avec une gorge humaine. Toutefois, le langage des signes serait accessible à l'homme si celui-ci ne se faisait pas immédiatement dévisser la tête par ces bêtes sanguinaires.

  • Pour comprendre un peu la géographie de Saratium, prenez le continent africain et renversez-le. Suivez les indications sur cette carte faite par mes mauvais soins; cela vous évitera, pendant le jeu, de pointer le doigt dans n'importe quelle direction.

  • Le nom de votre personnage aura des sonorités différentes selon son origine.
    Les Ophidians ont des noms contemporains.
    Les Quasars peuvent avoir des noms plus médiévaux.
    Les Mizaris ont des noms imprononçables par l'homme moyen.

  • Plus personne ne se rappelle Terre I. Saratium n'est que Saratium et l'appellation Terre II n'aurait absolument aucun sens pour personne. N'utilisez donc que le nom de Saratium.

  • Vous pouvez être né sur Saratium ou sur votre planète d'origine. Des voyages se font constamment.

  • La première capture de Quasars par les Ophidians s'est faite il y a huit ans, sous le règne de la présente Impératrice. Les rencontres entre ces deux peuples ne peuvent pas remonter à plus loin. Toutefois, on a pu apercevoir des monstres sur les flancs de Whitefall il y a de cela une vingtaine d'années pour la première fois.

  • On pourrait croire que les Ophidians auraient construit des engins leur permettant de voler dans l'atmosphère de Saratium. Pourtant ça n'est pas le cas. Des métaux pouvant permettre leur fabrications n'ont pas encore été trouvés.

  • N'oubliez pas que la réalité de votre race, ses besoins et ses désirs, sont tout ce qui devrait compter pour vous. Vous êtes peut-être curieux de ce que ces autres êtres vivent, mais cela ne devrait pas vous troubler plus que nécessaire.

  • Jusqu'à ce jour, les seuls personnes possédant des connaissances sur une autre race sont les Ophidians, qui connaissent l'existence et le fonctionnement de la population de Fair Arbor.

  • On appelle les nobles Ophidians des membres du Sang.

  • La magie n'existe que chez le peuple Quasar. Les Mizaris ne la connaissent pas et les les Ophidians en sont dégoûtés, ou encore effrayés. La curiosité à ce sujet n'est pas bien vue. On en parle pas. Les scientifiques essaient de percer le mystère de cette "force".

  • J'espère que vous avez tout bien lu, et pas que dans ce topic, car vous aurez quelques questions auxquelles vous devrez répondre lors de votre inscription.

_________________
If some night I don’t come home
Please don’t think I’ve left you alone
The same place animals go when they die
You can’t climb across a mountain so high
The same city where I go when I sleep
Can’t swim across a river so deep
Arcade Fire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://saratium.purforum.com
 

[ CONTEXTE DU FORUM ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» 1 - Contexte, Groupes, et Guide du forum
» Contexte du Forum
» AFTER THE CONQUEST ▲ contexte du forum.
» Contexte du forum
» Contexte du forum
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saratium :: To Begin with ... ~ :: Contexte-
Sauter vers: