AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Adaptation [pv Ogh-mmi]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sca'lai
Admin ~ Don't stare
avatar

Messages : 150
Date d'inscription : 19/08/2010
Age : 27

MessageSujet: Adaptation [pv Ogh-mmi]   Mer 25 Mai - 23:01

Spoiler:
 
Le soleil allait bientôt se coucher. Sca’lai le voyait par le ciel qui s’assombrissait, au loin, par delà les dunes. Elle regardait ce spectacle avec une boule au creux de l’estomac. Une boule qu’elle attribuait jusque là à la faim. Mais sa bouche était pleine de sang frais qui dégoulinait sur son menton, et la dépouille d’un grand reptile gisait à ses pieds, vidée de sa substance nourricière. Son appétit était comblé, et pourtant, la boule était encore là, oppressante. Ça n’était pas du à ses saignements, elle n’était pas blessée non plus. Et les siens possédant une santé de fer, le concept de maladie ou de malaise lui était totalement inconnu. Malaise. La clé se trouvait pourtant dans cette notion abstraite. Depuis qu’elle était arrivée sur ce nouveau territoire, elle avait été sans cesse déstabilisée. Elle ne souffrait ni de la chaleur, ni du froid, mais la température ambiante n’était ni l’un ni l’autre. Elle connaissait le froid extrême. Connaissait la chaleur extrême. Mais pas cette espère d’entre deux. Le sable du désert n’avait pas non plus la même texture entre ses orteils. Le désert avait une fin! alors que sur sa planète d’origine, il s’étendait à l’infini. Il y avait cette substance bleue et meurtrière, à une des limites du désert, qui avait englouti les frères et sœurs téméraires qui s’étaient aventurés à y pénétrer. Tout était différent. Mais le pire, c’était le soleil.

    « L’astre se couche souvent, et longtemps. »


Elle se remémorait parfaitement les trois soleils éclatants et brûlant de Zoflie, son chez-soi. Ils ne disparaissaient totalement qu’une heure par jour. Et ils étaient plus gros, semblaient plus près d’eux. Ici, il n’y avait qu’un soleil. Et il était lâche, paresseux et faible. La femelle émit un grondement sourd et langoureux, comme une plainte adressée au ciel teinté des couleurs de la fin du jour. Le soleil ne reviendrait pas avant de longues heures, laissant ce désert réduit dans une noirceur même pas complète. Même la noirceur était chiche. Des tas de points scintillants éclairaient le ciel, ici. Comme une multitude de minuscules soleils ne valant absolument rien. Le soleil palot n’avait même pas complètement disparu que ces petites mouchetures étaient déjà partiellement visibles au dessus de sa tête. Secouant celle-ci, elle détacha enfin son regard de l’immensité du ciel et fit un rapide tour d’horizon, parcourant les autres membres du clan du regard.

La chasse avait été bonne, aujourd’hui. Les proies de cette planète n’étaient pas particulièrement substantielles, mais elles étaient idiotes et pas encore habituées à la menace que représentait les femelles du clan. C’était une question de temps avant que ce nouveau prédateur soit assimilé dans l’esprit des proies et que celles-ci ne se fassent plus difficiles à trouver. Il faudrait alors agrandir le territoire, partir en quête de nouvelles bêtes à chasser. Mais agrandir le territoire sur ces terres inconnues ne faisait pas l’unanimité jusqu’à présent. Mieux valait apprivoiser, pour débuter, les quelques kilomètres qui constituaient leur territoire. Après viendrait de plus grandes explorations.

Les femelles avaient ramené une bonne quantité de chair fraîche au campement. Les mâles, attirés par l’odeur du sang, s’étaient approchés et avaient réclamé leur du. Sca’lai, patiente, avait attendu que leur appétit soit rassasié, ce qui, généralement, laissait peu de nourriture pour les femelles. Heureusement que celles-ci étaient dotées d’une once d’intelligence : elles avaient toutes la présence d’esprit de se nourrir pendant la chasse elle-même.

Ne restaient sur la colline que les femelles et quelques mâles qui, soit mangeaient encore, soit se prélassaient. Sca’lai se trouvait frustrée. Elle avait voulu manger à nouveau pour combler cette faim qu’elle croyait avoir, mais elle avait toujours cette masse oppressante qui la tenaillait aux entrailles. Elle aurait saccagé la carcasse qui se trouvait à ses pieds pour se calmer, mais ici, une nouvelle notion était apparue; celle du gaspillage. Avec la pauvreté de la viande qui se trouvait ici, il était mal vu de gâter le moindre gramme de nourriture. Ce qui n’aurait jamais été concevable sur Zoflie. Essuyant le sang qui maculait les contours de sa bouche, elle lécha avec minutie chaque millimètre carré de ses doigts et de sa main, afin de ne pas perdre la moindre goutte. Ce rituel terminé, elle prit appui sur ses jambes et s’accroupit, levant à nouveau le nez au ciel. Celui-ci s’était encore assombri. Un nouveau grondement hostile s’échappa de sa gorge.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://1000years.purforum.com
 

Adaptation [pv Ogh-mmi]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Adaptation des livres au cinéma ???
» Les autres sites d'adaptation du jeu du Loup Garou de Thiercelieux
» Belgariade
» Les royaumes de Borée
» Mordheim : une adaptation avec les règles de Necromunda.
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saratium :: Saratium ... ~ :: La Terre Triple :: Hla-gog la vallée :: Le campement-
Sauter vers: