AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Sca'lai

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sca'lai
Admin ~ Don't stare
avatar

Messages : 150
Date d'inscription : 19/08/2010
Age : 27

MessageSujet: Sca'lai    Sam 28 Aoû - 14:08

________________________________
« ... Sca’lai
_________________________


      À l’image de tous les Mizar Kappa, Sca’lai est née du ventre d’une mère furieuse de sa venue au monde. Ça n’était probablement pas de la mauvaise volonté. Toutes les femelles Mizaris redoutent la grossesse et ses inconvénients. Mmi-huggort n’était pas différente des autres. Elle savait ce qui sortirait de ce ventre et le méprisa avant sa venue. Lorsque vint le moment où les douleurs étaient les plus terribles, à quelques semaines de la mise bas, elle fit comme toutes celles de son état et s’isola à plusieurs kilomètres du reste de la tribu. Ces semaines furent un véritable calvaire pour elle. Elle méprisa encore plus le fœtus, l’injuria autant qu’elle le put. Puis elle décida qu’elle ne le mettrait pas au monde. Elle se mit littéralement à l’attaquer à travers son ventre, le frappant, l’écrasant. Mais les jours passaient et elle sentait toujours cet autre cœur battre en elle. L’enfant mit du temps à naître, et les douleurs étaient toujours plus terribles. Quand enfin elle crut que l’enfant viendrait – elle ne se retiendrait pas pour le dévorer, ce parasite – elle s’abandonna. Et le regretta. L’enfant ne vint pas comme les enfants venaient habituellement. La créature s’extirpa de son ventre à coups de griffes et de dents. En réponse aux agressions de sa mère contre lui, le fœtus avait adopté, déjà, sa forme alien. À peine sortie de son ventre, la créature dévora les entrailles encore chaudes et frémissantes de sa mère. La bataille pour sa survie avant même sa naissance avait endurci cette créature de façon foudroyante. L’enfant arpenta le désert quelques semaines, apprenant elle-même à chasser pour se nourrir. Des femelles appartenant à la même tribu que Mmi-huggort finirent par la trouver. L’enfant fut nommé Sca’lai, un nom se rapprochant de la sonorité qu’on utilisait pour désigner un combattant. Sca’lai n’avait pas une mère. Elle était l’enfant de toutes les femelles du clan.

      L’enfant grandit, bien entourée et atteignit la maturité très rapidement. Très forte et très agile, mais surtout possédant un instinct de survie dépassant l’imagination, Sca’lai s’étirait à toute allure vers le statut de guerrière. Elle serait une battante, comme son nom le disait. Elle avait été plus forte que sa mère, elle pouvait être plus forte que tous. Elle le prouva à tout ceux de son clan, sauf au mâle dominant. Ça ne lui venait même pas à l’idée car ça n’était pas à une femelle de faire une telle chose. Toutefois, elle put prouver sa force lorsque quelques mâles rebelles décidèrent d’attaquer leur meneur. Elle en prit deux à part, à elle seule, et en vint à bout. Elle avait à nouveau prouvé sa force.

      Elle recevait beaucoup de bijoux de la part des mâles de sa troupe, ou encore des troupes voisines. Elle aurait fait une épouse de choix, tout le monde le savait. Mais elle s’était vouée à la lance et ne connaitrait jamais rien d’autre. Elle se l’était promis. Vint un jour un mâle. Il paraissait chétif, tout courbé sur lui-même, et il était hésitant. Ce mâle était plus âgé qu’elle mais n’avait pas d’épouses. Être la première aurait pu être un honneur, qu’elle refusa. Humilié, le mâle partit en laissant derrière lui le collier de métal qu’il avait lui-même façonné. Sans trop savoir pourquoi, Sca’lai reprit le bijou, sans qu’on la vit faire, et le conserva. Ce geste aurait voulu dire qu’elle acceptait la demande, pourtant. Elle se convainquit qu’elle n’avait pris le collier que pour sa qualité, même si elle s’attachait très peu aux objets, et le cacha. Elle ne le porte pas toujours, mais n’aime pas s’en séparer. Lorsqu’elle le porte, elle porte une pièce de tissu par-dessus, autour de son cou.

      Attirée par les défis, Sca’lai fut bien sûr immédiatement séduite quand cet ermite d’Ephaeke proposa l’idée que d’autres mondes existaient, et qu’ils pouvaient les atteindre en volant au travers des étoiles. Bien qu’elle n’aimât utiliser ou déplier les ailes de son dos (elle le trouvait encombrantes) elle fut l’une des premières à se porter volontaire pour se projet. De nouveau territoires ne manqueraient pas de la distraire.

      Trouver Saratium prit du temps. Mais ils y arrivèrent finalement. À l’arrivée, elle était affamée, plus faible qu’au jour de sa naissance. Il lui fallut quelques mois pour se remettre. Mais il ne lui fallut pas trois semaines pour avoir le mal de la planète. Ce désert était bien, certes, mais ça n’était pas son désert. L’eau la terrifiait. Elle ne l’utilisa jamais pour se laver. (jusqu'à son entrée dans le Thac, toute récente, où on lui fit prendre un bain forcé) Et le désert avait une limite. Des montagnes s’élevaient d’un côté, et de drôles de végétaux verts et très hauts se dressaient de l’autre. Et il y avait cette immense masse d’eau qui s’étendait à perte de vue, si on se dirigeait encore d’un autre côté. Mais il y avait de nouvelles espèces, ici. Elle découvrit rapidement les félins du désert, d’énormes chats au pelage peint et aux dents qui rappelaient les leurs. Elle les approcha se greffa comme elle put à une troupe, en plus de celle qu’elle s’était attachée parmi les Explorateurs. Elle découvrait que sa posture, ses gestes … tout cela semblait aussi appartenir à ces félins. Elle chassait parfois avec eux, appréciant leur silence et leur compagnie.

      C’est lors d’une chasse avec ces chats qu’elle tomba sur le Thac. Elle en avait entendu parler par les siens. Elle savait où leur territoire commençait et où il se terminait. Pourtant, elle suivit les chats sur ce territoire, sans faire attention. On l’y accueillit, les femelles pointant leurs lances sous sa gorge et les mâles, imposants et de formes variées, veillaient à décourager toute tentative de fuite. Au milieu de ces mâles, elle reconnut un visage. Il n’était pas transformé, se tenait accroupi et l’observait à distance de ses grands yeux. Elle feula à son adresse, il gronda. Sous le collier qui lui semblait lourd, sa peau la démangeait.

      Elle ne quitta jamais leur territoire par la suite.

    _______________________________________



    • Âge : 96 années
    • Lieu de naissance : Zoflie
    • Race : Mizar Kappa
    • Rang : Membre du Thac – Guerrière
    • Prédéfini ? []OUI [x]NON
    _______________________________________



    • Physique : Pour n’importe qui, du haut de son sept pieds sept pouces, Sca’lai serait une très grande femme, voire même une géante. Pourtant, chez les siens, on la considère comme était petite. Certaines moqueries vont d’ailleurs bon train sur sa taille. Loin de s’en offusquer, elle préfère exploiter les avantages de cette petite taille, comme celle de pouvoir passer plus qu’inaperçue si elle le souhaite. Et 280 livres, ça paraît énorme, il faut en convenir. Toutefois, compte tenu de sa grande taille et de l’importance de sa masse musculaire, ce poids écrasant n’a pas l’air de l’être, sur la silhouette élancée et svelte de Sca’lai. La chevelure de la Mizar Kappa est longue sur presque tout l’ensemble. Lorsque des mèches agacent sa vision, elle les tranche sans se soucier de l’air que ça lui donnera. Sur Saratium, elle vient tout juste de découvrir la possibilité des lavages. Mais l’eau l’effraie bien trop et elle préfère, de loin, ne laver ses cheveux dans un petit point d’eau qu’une ou deux fois par cycle lunaire. De toute façon, le sable et la poussière dans ses cheveux empêchent qu’ils aient l’air trop sale. Le plus souvent, elle les tresse en une multitude de petites nattes serrées. C’est plus pratique. Ce qui n’entre pas dans les nattes, elle le rejette vers l’arrière pour que ça ne trouble pas sa vue. On la compare souvent aux félins qui peuplent les déserts de Saratium, tant pour sa posture que pour sa souplesse. Elle avance en silence, sans faire de bruit. Lorsqu’elle est immobile, elle est toujours en position accroupie, attentive, comme si elle traquait quelque chose. Ses yeux, bleus-gris, sont rares parmi les siens. Les traits de son visage, durs et très harmonieux, sont l’une des raisons pour lesquelles Sca’lai est dans la mire de plusieurs mâles, bien que très jeune. Comme quelques Mizaris, Sca’lai teint certains de ses vêtements. Elle porte principalement des tenues de peau ternes pour chasser et se battre, des tenues simples auxquelles elle ne s'attache pas puisqu'elle sait qu'ils se briseront dès sa transformation. Par contre, lorsqu'elle ne prévoir rien de tout cela, elle porte des vêtements blanchis à l’urine, d'une coupe plus originale mais toujours en peau. Cette teinte ressort très bien sur sa peau cuivrée.
    • Signes particuliers : Sa forme mutante, c'est sa forme préférée, partielle ou complète. Son visage s'avance devant son corps, ses cheveux et l'arrière de son crâne s'étirant et se recouvrant d'une grande couche de peau cuirassée d'un noir de jais. Ses yeux s'enfoncent dans leur orbite et deviennent noirs comme la nuit. Quand à son corps, il se couvre d'une couche d'écailles noires dures comme l'acier, qui peuvent se soulever et devenir comme des lames tranchantes protégeant son corps. Ses membres s'allongent, se dotent d'énormes griffes. Sa colonne devient plus longue et sort de son corps, atteignant alors deux bons mètres lorsqu'elle est au repos. Cette queue est dotée d'une pointe venimeuse et tranchante, et peut s'étirer jusqu'à trois mètres lorsque les disques et les vertèbres s'espacent au maximum. Au niveau de sa mâchoire, deux grands crocs sortent de sa bouche, épais de deux centimètres de diamètre et pointus. Elle possède aussi une paire d'ailes rétractables, mais elle n'aime pas trop s'en servir. Elle préfère la terre ferme. Le plus souvent, elle avance à quatre pattes. Mais en station debout, elle atteint quatre mètres . Elle possède une langue munie d'une deuxième bouche qu'elle peut faire sortir avec force et vitesse pour, par exemple, perforer un crâne. De plus, son sang est un composé acide. Elle possède de véritables mains, aux griffes tranchantes, munies de six doigts, dont deux pouces opposés. Elle a de longues jambes imbattables à la course et idéales pour l'escalade, ainsi qu'une queue au bout effilé dont elle se sert comme d'une lance lors de combats rapprochés.
    • 5 Qualités : Fonceuse, brave, intelligente, spontanée et elle possède une grande capacité d’adaptation.
    • 5 Défauts : Agressive, arrogante, bornée, impatiente et susceptible.
    • Caractère : Forte, décidée et entêtée, elle ne veut rien savoir des hommes. Elle parviendrait à faire chanter un homme avant de songer même à lui caresser la joue. Pour elle, son destin est déjà tracé : elle doit devenir la plus forte. Rien ne pourrait l'éloigner de son but. Elle aime la chair, le sang et les os qui crissent sous ses griffes meurtrières. C'est une puissante guerrière, qui n'a pas froid aux yeux. Comme tous ceux de sa race, elle ne possède aucune pudeur. Qu'est-ce que cela pourrait-il bien lui faire qu'un ou deux mâles la reluque ? Absolument rien, car s'ils osaient s'approcher d'elle, ils se retrouveraient avec la pointe de sa lance sous la gorge… ou directement dans la gorge s'ils avaient été insistants. Dure de caractère, elle n'est pas du genre à obéir sans poser de questions. Et quand elle ne veut pas obéir à un ordre, elle ne dit rien, et se contente de ne pas le faire, ce qui est extrêmement agaçant pour ceux qui ordonnent, car elle leur donne l'impression qu'elle ne s'occupe même pas d'eux comme elle le ferait avec un moucheron qui tournerait autour de son visage. Terrorisée par l'eau, c'est bien tout ce qui la rendrait vulnérable. Il faut qu'on la pousse vers la rivière si l'on veut qu'elle se lave les cheveux. Elle ne sais pas nager, comme tout Mizar Kappa, et redoute même d'y tremper son gros orteil. Lancez-lui de l'eau sur la tête et elle se raidit comme un chat. Elle a été traumatisée et a tué trois mâles le jour où les hommes de M'yuan avaient ordre de lui donner un bain. Ils n'ont plus jamais recommencé, ordre ou pas ordre. (elle risquerait aussi de vous arracher la tête de ses mains) À part de cela, elle éprouve un léger mal de la planète, et mal de clan depuis qu’elle est avec le Thac.
    • Orientation sexuelle : Hétérosexuelle.
    • Statut civil : Célibataire.

      « ... You're all going to die. The only question is how you check out. Do you want to go on your feet? Or down on your knees... begging for mercy?


    _______________________________________
  • Votre nom: Kyle
  • Âge: 19 ans
  • Comment avez-vous atterrit ici? En volant de mes propres ailes.
  • Des commentaires? Je suis une mouche.
  • Une question? Je peux faire bizzz ?

    _______________________________________

    L E . T E S T . D ' E N T R É E
    Spoiler:
     


_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://1000years.purforum.com
M'yuan
Mizar Kappa
avatar

Messages : 93
Date d'inscription : 19/08/2010

MessageSujet: Re: Sca'lai    Dim 29 Aoû - 21:38

Fiche validée :d

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Sca'lai

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saratium :: Outerspace ... ~ :: La boîte noire ... ~-
Sauter vers: